Idée vacances #2 – Visiter une exposition insolite à Marseille

Pour les vacances, nous revenons sur des destinations du Super Boby Tour

 

Vies d’Ordures, l’expo du Mucem sur l’économie de nos déchets

Visiter le Mucem (Musée des civilisations et de la Méditerrannée), c’est toujours joindre l’utile à l’agréable. On ne se lasse pas des balades dans les dédales du Fort Saint-Jean, toujours différentes, et des vues mer à tomber.

Cette fois-ci, c’est à une exposition d’un nouveau genre que nous invite le Mucem jusqu’au 14 août 2017. On reste dans la culture, voire même dans l’art, mais il est question des déchets que nous produisons et de leur gestion (possible ou non). L’ethnologue Marcel Mauss suggérait que les ordures sont la meilleure façon de connaître une société. Elles sont la trace que nous laissons, le miroir de ce que nous sommes…

Pour peindre le tableau de nos déchets, dans les pays méditerranéens, l’exposition Vies d’Ordures mêle les supports et les langages. Elle fait appel à l’Histoire, invite des artistes et artisans, multiplie les infographies explicatives, plante des décors variés (maquettes, installations…). Elle présente des mini-films documentaires réalisés (avec brio) pour l’occasion, où l’on découvre le travail efficace des chiffonniers en Égypte ou en Turquie.

Vies d’Ordures adresse de façon simple et passionnante une problématique qu’on a tendance à cacher sous le tapis…

 

exposition-dechets

À l’entrée, des sacs poubelle qui inspirent et expirent sur des rythmes chorégraphiés. Ces millions de tonnes d’ordures que nous produisons sont-elles un monstre endormi ?

 

exposition-dechets

L’une des nombreuses infographies de l’exposition, toutes de très grande qualité. J’ai choisi celle-là car elle montre bien les échanges induits par l’industrie du recyclage. On constate que le coût écologique des transports mondialisés, y compris dans une industrie censée être « propre », est loin d’être anodin… Cette infographie fait partie d’une série où on trouve aussi le plastique P.E.T, l’aluminium, le papier, les déchets électroniques, les textiles usagés. En fin d’exposition, il y a une petite chronologie sympa de la gestion des déchets radioactifs (pour ne pas les oublier)…

 

exposition-dechets

L’artiste Lionel Sabatté s’intéresse à nos « déchets » les plus personnels… Son Loup d’avril est fait à partir de poussière, cheveux… récoltés au métro Châtelet. « J’aimais l’idée du mouton qui devient un loup. Dans les contes pour enfants, le loup représente le temps qui va tous nous croquer. »

 

exposition-dechets

L’exposition parle bien sûr des déchets marins. Ici, les microplastiques qu’on ne sait pas comment retirer de la mer.

 

exposition-dechets

Le Raccommodeur d’âme – « Le raccommodeur ou sauveur d’âme était un réparateur de chaussures. Il récupérait « l’âme » (une petite pièce dure qui donnait sa tenue à la chaussure) de vieux souliers trop usés pour être portés, afin de raffermir une autre paire également défraîchie. » À l’époque on ne jetait pas, on réparait ! L’expo présente plusieurs métiers disparus, dont les Repair cafés sont des héritiers.

 

exposition-dechets

Ces jarres et récipients sont fabriqués par un « cordonnier en pneus » marocain, Abdelali Bouaoud, qui fait aussi du mobilier. Les pneus usagés sont un fléau partout !

 

exposition-dechets

Véhicule de transport des déchets – Photographie documentaire réalisée au Caire dans le cadre du programme d’enquête-collecte « économie des déchets » ((c) David Degner, Mucem). C’est aussi l’originalité de cette exposition : près de 50 % des objets et documents présentés sont issus d’enquêtes-collectes qui ont duré 3 ans autour de la Méditerranée ! À ce sujet, voir l’entretien du commissaire d’exposition, Denis Chevallier.

 

exposition-dechets

Un exemple de la scénographie ludique et soignée : la tente dédiée à la problématique des textiles usagés.

 

Après la visite, si vous voulez ajouter votre petite pierre à l’édifice, pourquoi ne pas profiter d’une balade pour faire la chasse aux déchets sauvages ? Nous racontons la nôtre ici.

Si vous ne pouvez pas voir l’expo, vous trouverez dans ce dossier quelques infos sur notre façon de gérer les déchets en France. Il est aussi possible d’acheter le catalogue d’exposition.

 

Vous avez aimé ? Soutenez Super Boby !Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someoneShare on Google+

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz