Escale écolo à La Rochelle : la nature en ville

Le début du voyage, autour de Nantes, a été vraiment riche. À La Rochelle, l’objectif était simplement de passer le week-end dans une belle ville encore inconnue, avant de partir vers Niort à l’est. On s’est quand même un peu baladés pour le Super Boby Tour…

D’abord, 2 adresses de restos pour ceux qui passeraient par là. Partout où nous allons, on checke la carte de restos locavores de Super Boby ! À tester donc, Rawcoco, resto-snack bio, local et vegan, et Le Comptoir de Walter, une cantine bio avec un grand choix de plats faits avec des ingrédients locaux. Tout y est délicieux !

Dans un autre registre, Envie de Nature est une très belle boutique-institut de beauté bio d’un nouveau genre, qui propose des cosmétiques en vrac (savon de Marseille à la coupe, shampoings liquides…).

 

Prairie du Technoforum, la nature sauvage au cœur de la ville

On est fans du grand paysagiste Gilles Clément depuis qu’on a vu le documentaire Le jardin en mouvement consacré à son travail. Un petit extrait…

Gilles Clément est à l’origine du concept de « Tiers-Paysage » : des coins de nature laissés en friche, « oubliés » par l’homme, qui ne sont ni des forêts aux rangées d’arbres bien propres, ni des champs où rien ne dépasse entre les plantations. Vierges de produits chimiques et d’intervention humaine, ces lieux « tiers » sont des refuges pour la biodiversité et la vie des sols. Pour Gilles Clément, qui souhaite que le rôle essentiel du Tiers-Paysage soit reconnu, le paysagiste est là pour accompagner le mouvement naturel des végétaux, pas pour le maîtriser. Dans son monde, les mauvaises herbes n’existent pas…

Le concept renvoie à celui de « Tiers-État », défini à la Révolution par l’abbé Sieyès : Qu’est-ce que le Tiers-État ? Tout. Quel rôle a-t-il joué jusqu’à présent ? Aucun. Qu’aspire-t-il à devenir ? Quelque chose !

À La Rochelle donc, Gilles Clément a laissé son empreinte sur l’esplanade du Technoforum, 4 hectares de prairie fleurie sur ce site universitaire urbain. Les villes pourraient être tellement plus belles si elles étaient plus sauvages !

tiers paysage

tiers paysage

tiers paysage

 

Partager un potager : l’exemple de Carottes et Coccinelles

Les « jardins participatifs » sont partout, mais nous n’en avions jamais vu. On a voulu réparer cette hérésie au jardin bio de l’association « Carottes et Coccinelles« , un samedi après-midi. Ce grand jardin à 15 minutes du centre ville était un chantier d’insertion, pour des personnes sans emploi et en grande difficulté. L’activité a dû s’arrêter par manque d’argent, et c’est pour ne pas perdre le jardin que l’association Carottes et Coccinelles s’est montée. Aujourd’hui, les bénévoles travaillent 4000 m2 de terre deux fois par semaine.

Ce qu’on a retenu :

– Planter des poivrons, des aubergines et du basilic en bonne compagnie procure une grande joie 🙂 Notre meilleur souvenir, c’est l’accueil de Nadine, sa gentillesse, sa spontanéité et son plaisir à transmettre tout ce qu’elle sait. Par ailleurs, planter une rangée d’aubergines à deux ou trois c’est facile, tout seul beaucoup moins.

– Les bénévoles sont principalement des retraités. Mais c’est une jeune femme formée à la permaculture, Emmanuelle, qui leur a appris à cultiver le potager. Le lieu est aussi idéal pour les enfants et les familles.

– Le but de l’asso est simple : faire pousser de bons fruits et légumes bio pour les associés, les récolter et les vendre. Tout le monde les achète (à bas prix), qu’ils travaillent ou non au jardin. Ils ont choisi ce mode de fonctionnement pour supprimer les discussions autour de l’argent, et ils en sont très contents.

 

jardin partage

jardin partage

jardin partage

jardin partage

Moment rare d’opération de sauvetage d’une couleuvre, avec une audience qui retient son souffle (quand personne ne fait de commentaire qui font marrer tout le monde !) Bravo à Floréal et au bénévole qui ont sauvé l’animal, ça n’a pas été facile. Le mieux c’est encore d’oublier les filets en plastique au jardin, qui tuent aussi les oiseaux…

jardin partage

 

À suivre : Niort et ses environs, avec la découverte du seul cimetière « naturel » de France et de constructions écologiques (yourtes et bois)…

 

Vous avez aimé ? Soutenez Super Boby !Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someoneShare on Google+

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz